News

2ème dameuse hybride à Val Thorens

18 décembre 2014

Val Thorens a été, l’hiver dernier, une des premières stations françaises à intégrer dans son parc un PistenBully 600 E+, la première dameuse au monde fonctionnant selon la technologie hybride diesel-électrique. Après une saison d’utilisation, la station savoyarde a renouvelé sa confiance à Kässbohrer Geländefahrzeug AG et a commandé une seconde machine qui vient d’être livrée au service des pistes pour cet hiver.

Un engagement significatif en matière de technologie durable
« La décision dʼintégrer une seconde machine de nouvelle génération est en totale adéquation avec la démarche environnementale que nous menons et notre charte QSE, précise Denis Chapuis, adjoint technique et responsable achats de la SETAM, exploitant de la station. Le PistenBully 600 E+ se positionne comme une nouvelle référence en matière de technologie durable et une réponse concrète à nos préoccupations économiques et écologiques. Il permet une économie en termes de carburant de lʼordre de 20 à 30% et une réduction importante des rejets de CO2 et dʼazote dans lʼatmosphère. Les risques de fuites et de pollution sont également réduits car il nʼy a plus de système hydraulique haute pression embarqué dans la machine. »

Une démarche concertée
Le service des pistes de la station, utilisateur au quotidien de la machine, et la SETAM qui a commandé la machine, ont validé dʼun commun accord la décision de ce nouvel investissement. « La première machine a donné entière satisfaction et les retours des chauffeurs sont unanimes, indique Denis Chapuis : elle est très performante, confortable, particulièrement souple dʼutilisation et elle assume parfaitement ses fonctions. Elle est également moins bruyante et les vibrations ont été nettement réduites. »

Une dameuse du futur pour la meilleure station de ski du monde
Val Thorens, qui vient de remporter pour la seconde année consécutive les titres de « Meilleure station de ski du monde et meilleure station de ski de France* », dispose dʼun parc de 13 engins de damage renouvelé au rythme de 3 à 4 machines par an. Les dameuses sont conservées en moyenne 4 ans. Le PistenBully 600 E+ sera quant à lui amorti sur 5 ans ce qui permettra de lisser le surcout de la machine à lʼachat. « A moyen terme, il est évident que ce type de motorisation remplacera les machines hydrostatiques tant pour des raisons environnementales que de performance, conclut Denis Chapuis. La seule question qui demeure cʼest : pourquoi nʼaton pas fait cela plus tôt ! »
* World Travel Awards 2014 décernés en novembre 2014

OK
Ce site web utilise des cookies plus d'informations