News

Préparation dans le respect de l’environnement

7 août 2013

Equipe des PistenBully-News : Monsieur Kuhn, la Kässbohrer Geländefahrzeug AG a présenté au salon Interalpin 2013 le PistenBully 600 SCR. Que signifie SCR ?

Michael Kuhn : SCR est l'abréviation de " selektive katalytische Reduktion " soit réduction catalytique sélective. Il s'agit d'une méthode de post-traitement des gaz d'échappement pour les moteurs diesel, qui nous permet de respecter les valeurs limites de la classe d'émissions Tier 4i.

Equipe des PistenBully-News : pouvez-vous nous expliquer comment la méthode fonctionne ?

Michael Kuhn : les gaz d'échappement contiennent entre autres des oxydes d'azote (NOx). Pour la réduction catalytique sélective, nous utilisons un catalyseur dans lequel les oxydes d'azote sont réduits sous l'effet de l'AdBlue®. Le résultat est qu'il ne reste plus dans les gaz d'échappement que du N2 c'est-à-dire de l'azote pur qui est un composant naturel de l'air. Sous l'action de l'AdBlue®, les NOx sont décomposés en azote pur et en vapeur d'eau.

Equipe des PistenBully-News : Sans AdBlue® le système ne fonctionne pas ?

Michael Kuhn : Exact. L'AdBlue® est une solution aqueuse d'urée et est l'agent réducteur avec lequel les gaz d'échappement sont nettoyés dans le catalyseur SCR au cours d'un processus à plusieurs étapes.

Equipe des PistenBully-News : Et s'il n'y a plus d'AdBlue® ? Qu'est-ce qui se passe alors ?

Michael Kuhn : Dans un premier temps le PistenBully continue à rouler normalement. Le législateur a cependant prévu des mesures à ce sujet. Un diagnostic embarqué assure le respect des valeurs d'émissions du moteur. Si le véhicule roule un certain temps sans l'ajout d'AdBlue®, la puissance moteur est réduite peu à peu pour obliger le chauffeur à s'approvisionner en AdBlue®.

Equipe des PistenBully-News : Cela signifie qu'en tant que constructeur vous vous chargez pratiquement de la responsabilité du respect des normes d'émissions ?

Michael Kuhn : Exact, c'est ainsi qu'en a décidé le législateur pour éviter les abus. En tant que constructeur, nous sommes tenus de mettre en pratique les prescriptions légales.

Equipe des PistenBully-News : Si l'exploitant renonce quand même à l'AdBlue®, il doit s'accommoder du fait que les véhicules roulent à puissance réduite ?

Michael Kuhn : Oui, la réduction de puissance est même si importante qu'une utilisation n'est en fin de compte plus possible du tout. ?

Equipe des PistenBully-News : L'introduction de la prochaine norme d'émissions arrive à grands pas. Quand y serons-nous ? Et quels sont ses effets ?

Michael Kuhn : La prochaine classe d'émissions Tier4 f entrera en vigueur le 1er janvier 2014. Il faudra alors respecter des normes d'émissions encore plus strictes. Pour répondre à la norme Tier 4 final, il faut encore élargir les systèmes de post-traitement des gaz d'échappement. Selon le type du moteur et la classe de puissance, il y aura en plus une reconduction des gaz d'échappement interne au moteur, un catalyseur d'oxydation et/ou un filtre à particules. Le système SCR reste cependant à la base. A partir de 2014, il sera inévitable d'effectuer le post-traitement des gaz d'échappement avec l'AdBlue®, car c'est seulement ainsi que les valeurs limites strictes peuvent être atteintes.

Equipe des PistenBully-News : Qu'est-ce que cela signifie pour la Kässbohrer Geländefahrzeug AG et ses clients ?

Michael Kuhn : Nous sommes au mieux préparés pour l'introduction de la norme Tier 4i et nous accentuerons le développement des véhicules dans cette direction. Les clients qui se procurent dès aujourd'hui l'infrastructure pour la norme Tier 4i et qui travaillent ainsi pour l'AdBlue®, sont en bonne position pour l'avenir.

Equipe des PistenBully-News : Cela signifie qu'à l'avenir également, rien ne marchera dans la technologie des moteurs sans nettoyage des gaz d'échappement et ajout d'AdBlue® ?

Michael Kuhn : C'est exactement ça.

Equipe des PistenBully-News : Merci beaucoup pour cet entretien riche en informations.

OK
Ce site web utilise des cookies plus d'informations