• Véhicules
  • Innovation
  • Services
  • Pièces de rechange
  • News

News

Une préparation parfaite à Saint-Moritz

13 février 2017

Les mondiaux de Saint-Moritz en sont à mi-parcours ! L’événement bat son plein, avec ses rebondissements, ses vainqueurs inattendus et ses grosses déceptions, son brouillard et ses rayons de soleil – tout ce qui fait le sel de ces grands rendez-vous.

Une chose est sûre : la préparation, visant à faire de ces Championnats du Monde « les plus durables de l’histoire en termes de gestion des pistes », s’est déroulée sans le moindre accroc. La planification intensive menée avec les responsables locaux a été suivie d’une mise en pratique très convaincante. Les sportifs interviewés ont eux-mêmes confirmé la grande qualité des pistes au quotidien dans leurs interviews. Peu avant le début des Championnats du Monde, nous avons rencontré Reto Bieri, directeur des pistes et de l’enneigement de Engadin St. Moritz Mountains AG, et évoqué avec lui les ultimes préparatifs.

PistenBully : À ce stade de la préparation, peu avant le début des mondiaux, quels sont les aspects les plus importants ?

Reto Bieri : Nous en sommes actuellement à la préparation de base des pistes destinées à accueillir les 2 semaines de compétition. Pour satisfaire également aux exigences des disciplines techniques, un manteau neigeux compact d’environ 60 à 70 cm d’épaisseur est nécessaire.

PistenBully : À quoi faut-il désormais être particulièrement attentif pour atteindre les objectifs de durabilité de ces Championnats du Monde ?

Reto Bieri : Les éléments déterminants sur le plan du développement durable ont dû être mis en place en amont pour que tout se déroule sans problème : technologie des dameuses, processus opérationnels et formation. Nous avons assimilé tout cela depuis un certain temps déjà.

PistenBully : Un concept d’enneigement complexe a été développé cet été. Les économies escomptées dans la production de neige de culture ont-elles été réalisées ? La quantité de neige est-elle suffisante ?

Reto Bieri : Je peux vous affirmer que oui. Nous avons réduit de 10 à 15 % la production de neige de culture. La prochaine mesure d’optimisation a été prise de suite après l’étalement de la neige sur les pistes, en concertation avec les conducteurs des dameuses. Après un début d’hiver très pauvre en précipitations, je suis également fier d’affirmer que la neige a été suffisante. Et dès le 20 décembre, nous avons pu arrêter l’enneigement à Corviglia.

PistenBully : Certains conseils prodigués lors des formations portent-il maintenant leurs fruits dans le feu de l’action ? Si oui, lesquels et de quelle façon ?

Reto Bieri: Adrian Mattli et Florian Profanter sont restés très proches de nous pendant 2 jours au mois de décembre et ont abordé avec nous différents aspects de manière détaillée. Les conseils de Florian Profanter et l’expertise d’Adrian Mattli concernant SNOWsat nous ont grandement aidés. Mais nous avions dès l’été dernier défini un processus sans cesse peaufiné qui nous promet encore un net potentiel d’amélioration à l’avenir.

PistenBully : La conduite des dameuses est-elle devenue plus efficace et plus écologique?

Reto Bieri : Nous avons pu constater une nouvelle approche, qui est également quantifiable grâce à SNOWsat. Mais au-delà de cela, un changement fondamental de philosophie est nécessaire. Ainsi, nous pensons pouvoir atteindre un résultat optimal dans 2 ou 3 ans.

PistenBully : Ressent-on du soulagement ?

Reto Bieri : Le scepticisme initial est balayé et les possibilités pour l’étalement de la neige sont immenses. Et quand on a essayé SNOWsat, il est inimaginable de s’en passer !

PistenBully : Comment SNOWsat vous a-t-il aidés dans l’aménagement des pistes (gestion et déplacement de la neige, etc.)?

Reto Bieri : SNOWsat nous a beaucoup aidés lors des deux derniers hivers pauvres en neige naturelle. Avec la quantité de neige de culture produite, nous avons pu préparer une surface de pistes nettement supérieure pour offrir à nos clients un domaine encore plus étendu.

PistenBully : Monsieur Bieri, merci beaucoup pour cet entretien !

Reto Bieri (tout à gauche) et Adrian Jordan (première rangée, 3e en partant de la gauche) de Engadin St. Moritz Mountains AG, accompagnés des représentants de Kässbohrer Geländefahrzeug AG, sont fiers de contribuer aux Championnats du Monde les plus durables de l’histoire.
OK
Ce site web utilise des cookies plus d'informations